À PROPOS 

"J'ai toujours voulu jouer de la trompette, mais à 6 ans, j'étais trop jeune pour commencer au conservatoire, alors pour patienter, j'ai été inscrit en piano. Et finalement j'y suis resté."

Pianiste d'origine toulousaine, François Moschetta (que l'on prononce moss-ké-ta) a été formé au Conservatoire de Toulouse puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris dans les classes de Michel Beroff puis Marie-Josèphe Jude.

En 2018, il reçoit, à la suite du guitariste toulousain Thibaut Garcia, le Prix Filleul de l'Académie Charles Cros.
Comme lauréat de l'Académie Philippe Jaroussky, il s'est produit dans le 2ème concerto de Shostakovitch, à la Seine Musicale, avec l'ensemble Appassionato sous la direction de Mathieu Herzog.

 

A 28 ans, il a donné de nombreux récitals dans des festivals en France et en Europe dans de prestigieux festivals comme le Festival Radio France.

Il est régulièrement invité à la radio, notamment dans l'émission "Portraits de famille" de Philippe Cassard, le "Classic Club" de Lionel Esparza ainsi que "Génération France Musique, le Live" présentée par Clément Rochefort.

Dernièrement il était sur NRJ pour parler de son spectacle "La Folle Histoire de Scriabine" donné à l'Opéra d'Avignon.

François Moschetta affiche une volonté de rendre la musique accessible à un public le plus large possible.  Il affirme ainsi son identité de pianiste-entrepreneur en menant de front plusieurs projets dans cet esprit d'ouverture et de partage.

Il a créé la chaîne YouTube "Un Pianiste Qui Parle" qui a fait l'objet d'un reportage dans Envoyé Spécial sur France 2.

https://www.youtube.com/unpianistequiparle/c

Il a également conçu un spectacle à destination des familles avec la soprano Amélie Raison produit par la Seine Musicale : "Le Mystère de la Boîte à Musique".

https://www.laseinemusicale.com/spectacles-concerts/le-classique-du-dimanche_e947

En musique de chambre, il se produit avec son frère Eric Moschetta, violoncelliste à l'Orchestre National d'Auvergne, ainsi que son amie Joséphine Poncelin, flûte solo de l'Orchestre National de France.

Passionné par le poker et le jeu d'échecs, fin gourmet, parieur invétéré, il a une affinité particulière pour la musique du début du 20ème siècle, notamment Rachmaninov, Prokoviev, Debussy et Ravel.

"...Quel beau talent que ce Toulousain tout à la fois brillant, sensible et humble : un authentique musicien."

Philippe Cassard